Faut-il acheter cash ou emprunter ?

Dans l’article L’épargne de précaution, j’évoque pourquoi la question de l’emprunt me parait pertinente essentiellement dans 2 situations : l’achat immobilier, l’achat de la voiture. Je reviendrai une autre fois sur l’achat de la voiture. Pour ce qui concerne l’immobilier, il semble évident que l’achat avec emprunt est incontournable eu égard au montant à mettre sur la table.

achat immobilierPourtant, si les Dieux du patrimoine ont été pour vous cléments, il est possible que vous ayez l’argent disponible pour acheter cash. Alors, faut-il acheter cash ou emprunter ?

Prenons un exemple : supposons que vous déteniez 100 000€ et que vous décidiez d’investir dans un bien immobilier d’une valeur de 100 000€. Quelles sont les conséquences de l’achat cash, quelles sont les conséquences de l’achat avec emprunt ?

Option 1 – Vous achetez cash avec les 100 000€

Avantages

  • aucun dossier bancaire à déposer (par les temps qui courent, c’est un privilège non négligeable)
  • l’opération se fait sans délai
  • vous ne devez rien à la banque
  • vous gardez une capacité de placements mensuels puisque vous n’avez pas aucune dette

Inconvénients

  • vous n’avez plus de liquidités pour d’autres projets, votre argent est « bloqué »

Option 2 – Vous faites un emprunt de 100 000€

Avantages

  • vos 100 000€ de liquidités restent disponibles
  • votre famille est mieux protégée : en effet, l’assurance décès rembourse l’emprunt immobilier en cas d’accident de la vie. Votre famille bénéficie dès le premier jour de 200 000€ de protection (100 000€ d’immobilier + 100 000€ de liquidités)
  • vous pouvez placer 100 000€

Inconvénients

  • vous devez déposer un dossier bancaire
  • vous avez une mensualité à payer

OK, on comprend que l’option 1 est plus simple, plus rapide, l’option 2 plus contraignante tout en protégeant mieux la famille et en préservant la maniabilité de vos projets. Qu’en est-il de l’efficacité financière des 2 solutions ? Prenons l’hypothèse d’un prêt à 4% et d’un placement à 4%. Cela ne donne à priori aucune prédominance à l’un par rapport à l’autre.

Si vous empruntez 100 000€ à 4% sur 15 ans, vos mensualités sont de 740€ et vous aurez remboursé environ 133 000€ à votre banquier. Si vous placez 100 000€ à 4% pendant 15 ans, vous détenez un capital d’environ 180 000€ ! Pourquoi cette différence ? Dans le cas de l’emprunt, la mensualité est composée de capital et d’intérêts. Or le remboursement d’intérêts d’emprunt baisse chaque mois, puisque le capital restant dû lui-même diminue. En revanche, pour ce qui concerne le placement, le phénomène est inverse : les intérêts gagnés produisent des intérêts cumulés.

Revenons aux 2 possibilités :

1 – l’achat cash

Comme vous n’avez pas d’emprunt, on peut considérer que vous avez une capacité de versement mensuel en épargne équivalente à votre collègue qui a fait un emprunt, soit 740€ par mois. Placés chaque mois à 4%, miracle, vous détenez au bout de 15 ans un capital financier d’un peu plus de 180 000€. Bilan à 15 ans : un bien immobilier payé le jour de l’achat + 180 000€ en poche, et vous avez déboursé 740 * 12 * 15 = environ 133 000€. Si on ne fait aucune revalorisation du bien immobilier (hypothèse improbable pour une période aussi longue), votre capital créé représente :

100 000€ (le bien immobilier) + 180 000€ (le placement financier) = 280 000€ et vous avez sorti de votre poche 133 000€.

2 – l’achat avec emprunt

Vous devez rembourser 740€ par mois à votre banquier soit environ 133 000€ sur la période de 15 ans. Votre placement de 100 000€ à 4% a été propulsé jusqu’à 180 000€. Si on ne fait aucune revalorisation du bien immobilier (hypothèse conservatrice pour une période aussi longue), votre capital créé représente :

100 000€ (le bien immobilier) + 180 000€ (le placement financier) = 280 000€ et vous avez sorti de votre poche 133 000€.

« C’est donc kif kif » me direz-vous… Pas tout à fait. Les différences sont assez subtiles. Si un achat cash permet de « se libérer l’esprit » de la contrainte d’un remboursement d’emprunt, si un tel choix permet de ne pas rémunérer le préteur, il reste peu probable que l’investisseur va rester constant sur son effort en épargne. Autrement dit, les 740€ obligatoires du remboursement du prêt immobilier correspondent à une épargne forcée. Il faut rembourser le prêt, ce n’est pas négociable. En revanche, décider d’épargner 740€ par mois se confronte régulièrement à l’appel des sirènes de la consommation : il est fréquent que les épargnes régulières soient réduites voire annihilées par le souscripteur. D’autre part, l’investisseur qui, solide caractère en avant, prétend tenir les 740€ pendant 15 ans, protège sa famille avec son placement financier de 740€ le premier mois, 1480€ le deuxième, 2220€ le troisième, etc… En revanche, l’investisseur emprunteur protège sa famille, en cas d’incident de la vie, pour un montant de 100 000€ dès le premier mois. Enfin, si l’hypothèse théorique de l’exemple s’appuie sur un prêt à 4% et un placement à 4% sur 15 ans, que se passe-t-il si le prêt est consenti à un niveau plus bas et le placement dépasse les 4% l’an – ce qui est tout à fait possible ?

Souvent un critère ne suffit pas pour décider d’une option. La confluence de plusieurs flots créent le bon fleuve, les molécules d’eau devenant mêlées et interdépendantes. S’agit-il simplement de se départir d’inconvénients mineurs (l’exercice administratif) ou plus profonds (nos peurs de l’avenir), ou d’analyser objectivement ce qu’il convient de structurer pour certes optimiser son patrimoine, mais aussi protéger sa famille et garder quelque flexibilité financière.

Je vous encourage à reprendre votre modèle « acheter cash versus emprunter » et partager vos conclusions sur le sujet.

Des commentaires ?

123 thoughts on “Faut-il acheter cash ou emprunter ?

  1. Bonjour,
    Deux remarques bien qu’effectivement de nombreux critères doivent être pris en compte. Cependant si on part du principe que l’ensemble va à son terme, on peut tout de même dire que les taux d’emprunt minimum aujourd’hui sont autour de 2,8% + les frais et tout dépend des garanties alors que les placements pas classiques sont autour de 1,5/2% et donc, en reprenant le calcul, on se retrouve avec un rendement tout à fait équivalent. Il n’y a pas vraiment de secret. Il faut bien que les banques se rémunèrent et l’écart de taux en fait partie.

    • Bonjour Sylvain,

      on peut espérer faire bien plus que 1,5/2% sur une période longue (supérieure à 7 ans) avec un placement dynamique. Cela présente bien sur plus de risques…

      Laurent

  2. Bonjour,
    L’idéal c’est de tout acheter en cash. Certes, c’est une option qui n’est pas donnée à tout le monde. Le mieux c’est de bien faire une comparaison avant de contracter un prêt. C’est un engagement sur le long terme donc, faut vraiment voir les moyens et surtout la capacité de remboursement avant d’y entrer.

    • « Tout acheter en cash » signifie qu’on est né avec une cuillère en or dans la bouche. En effet, ce n’est « pas donné à tout le monde », et le levier de l’emprunt – surtout en ce moment où les taux sont au plus bas de l’histoire – est le seul moyen d’acquérir une résidence principale ou d’investir…

      • Merci pour l’article!

        Sinon ca depend ou on achete.
        J’ai bougé en slovaquie et ici un bel appart c’est justement 100 000 euros. et avoir 100 000 cash c’est pas de la folie et je fais pas partie des 1 %, mais plus des 99%
        :)

  3. Article intéressant en effet.

    Notons aussi qu’une minorité d’emprunteurs iront au terme de leur remboursement immobilier ce qui suppose des frais supplémentaire directs (IRA en autres) et/ou indirects (les 740E de remboursement payés en début de prêt comprennent une part plus importante d’intérêts que d’amortissement du capital).

    Mais bon, rares sont les personnes qui auront à faire ce choix.

  4. Bonjour,
    Les différentes hypothèses ne tiennent pas compte de la fiscalité qui fait que les placements ne rapportent quasiment rien aujourd hui. Et optmiser l’assurance décès n’est pas un but dans la vie quand on achète sa résidence principale!

    • Bonjour,

      « les placements ne rapportent quasiment rien aujourd’hui »
      Ce commentaire fait référence aux placements totalement sans risques. Depuis l’aube de l’humanité, la prise de risques a créé de la valeur.

      Il existe aujourd’hui des placements dynamiques, pour lesquels il est nécessaire d’accepter une part de risques…

      • accepter une part de risques !!! c’est bien un discours de banquier ça !!! dans ce cas là, votre démonstration ne tient plus debout puisqu’en plaçant de façon « dynamique » 100000 euros à 4% pendant 15 ans on n’est pas du tout assuré de « gagner » les 80000 euros que vous annoncez ! quand on économise une telle somme, petit à petit, à la sueur de son front et en faisant des efforts tous les mois, je ne suis pas sûre qu’on ait très envie de le « jouer » en bourse (car il faut appeler un chat un chat) au risque d’en perdre une partie : eh oui, ça arrive ! le but des banques est de gagner de l’argent sur le dos de leurs clients en les incitant à faire des placements intéressants pour elles et à faire des prêts (avec des intérêts et une assurance non dégressive qui augmentent largement le prix payé pour un bien) donc forcément elles ne vont pas leur dire qu’acheter cash c’est mieux !

        • Merci pour cette réponse, j’ai eu cette expérience hier, mon banquier n’était pas content quand je lui dit je vais mettre tout dans l’achet de l’appartement, il me dit c’est mieux de faire un crédit immobilier et d’investir l’argent, il a essié de me convaincre, mais je me suis englué avec lui, et je suis parti, les banquiers sont des voleurs, vendent des rêves et conseillent mal les clients, c’est qu’ils intéressent c’est leur business

  5. Aujourd’hui, même si j’achète ma maison 100 000 euros en N et que j’emprunte sur 15 ans, que je la revend au bout de 10 ans 30% moins cher à 70 000 euros (perspective d’une énorme dégringolade des prix d’ici 10 ans), je récupérerai quelques dizaines de milliers d’euros, puisqu’avec les taux actuels et avantages des taux zéro, les prêts permettent désormais des remboursements avec un capital moins cher et des amortissements beaucoup plus rapides.
    En tant que locataire quand vous quittez un logement, vous ne récupérez rien hormis votre caution. Et il est faux d’affirmer à ce titre qu’un locataire met plus d’argent de côté qu’un propriétaire … j’ai acheté sur 15 ans et honnêtement je mets aujourd’hui 90% de ce que j’aurais mis en restant locataire (l’écart porte juste sur les intérêts mais vu qu’ils sont très faibles, c’est que à la marge). Toutes les analyses sur le sujet sont fausses puisqu’elles écartent les prêts à taux zéro qui sont tout de même hyper avantageux, notamment pour ceux qui ont acheté en 2011. Quant aux frais, ils sont logiques et revalorisent votre bien et ne sont pas si élevés quand vous achetez une maison indépendante ou de ville : ex, si je dois changer ma chaudière et bien je changerai ma chaudière mais à l’arrivée j’en aurais une neuve … cela reste un plus pour ma maison.
    De plus, un propriétaire peut moduler ses échéances de remboursement de prêt dans la plupart des contrats, voire les suspendre pendant plusieurs mois à peu de frais (c’est de plus en plus fréquent). En cas d’achat en couple, si l’un des deux partenaires vient à décéder, l’assurance à 100% par tête joue et le conjoint survivant est couvert.
    Un locataire ne peut pas moduler ses loyers, c’est le propriétaire qui décide. En cas de location en couple, le seul avantage est de pouvoir rester 12 mois dans le logement, après le montant du loyer restera toujours le même et si vous ne pouvez pas régler, vous serez obligé de partir au bout d’un moment.
    Bref, il faut acheter … attendre c’est perdre des années de vie pour bénéficier le plus tôt possible d’un capital réel : une maison c’est du concret, des liquidités sur un compte c’est bien, mais cela reste une ligne de chiffres dans une application.

    • Bonjour et merci du commentaire,

      acheter/louer est davantage affaire de circonstance de vie que de « vérité absolue ». Dans certaines situations de vie, la meilleure solution peut être la location ou peut être la propriété.

      Il convient de se poser la question.

  6. Et j’oubliais juste un point dans cette analyse : donnez 100 000 euros cash pour l’achat d’un bien immobilier ça peut paraître bien … sauf que si 6 mois après vous avez besoin de 5 000 euros en urgence pour un énorme imprévu … CREDIT, donc endettement quand même.
    Or être propriétaire c’est aussi savoir se couvrir soi même contre les imprévus. Injecter toute son épargne dans l’apport est une erreur à ne surtout pas commettre lorsque l’on achète. L’idéal est disposer de 20% en apport du prix du bien à acheter : d’injecter 10% en apport et de conserver 10% en épargne au cas où suite à l’achat des menu travaux ou réparations soient à réaliser et ce, même si vous achetez dans le neuf …

  7. Bonjour à tous,moi je serais plus du genre à acheter un appartement et le faire louer car rentabilité plus ou moins à 5%,puis acheter le bien ou on habite à credit.Il sera payé par le loyé du premier et 15ans après on deux biens payé à 100000 l un.Donnez moi votre avis

    • Bonjour,

      Quand on achète un appartement pour le louer, il est judicieux d’emprunter. Les intérêts d’emprunt d’un bien loué sont déductibles des revenus fonciers. Cela rend l’opération plus efficace.
      Le même avantage n’existe plus pour la résidence principale.

      • Que faire quand on a l’argent « cash » et qu’on prévoit de mettre en location le bien dans 2 ans (résidence principale les 2 premières années) ?

        • Pendant les 2 premières années, vous n’aurez pas d’avantages fiscaux particuliers. Ensuite, vos intérêts d’emprunt deviendront déductibles des revenus fonciers. Le cash, il est astucieux de le placer. Le levier de l’emprunt, aux taux actuels, reste une opportunité.
          Laurent

  8. Je pense que l’on raisonne trop sur : « je vais perdre ou gagner de l’argent ».
    Or le problème est bien plus simple que cela.
    Quand vous avez un problème de fuite d’eau, d’électricité, différends, … le fait que vous soyez propriétaire de votre logement vous donne plus de poids vis à vis des tiers : agences immobilières ou artisans/entreprises.
    Quand j’étais locataire, j’ai passé des semaines sans eau chaude (impossible d’appeler l’artisan de son choix, il faut demander à son proprio), des semaines à attendre qu’un problème de fuite se règle etc etc … bref locataire = galère.
    J’ai eu le même problème en étant proprio : résultat au téléphone : « vous êtes propriétaire, ok on intervient dans les 24 / 48heures » … j’aurais été locataire, l’accueil aurait été différent et on m’aurait sûrement répondu « contacter d’abord votre propriétaire ».
    Cela tout simplement parce que les artisans savent qu’ils n’auront pas quarante intermédiaires avant d’être réglés et on peut aussi les comprendre.
    C’est la raison pour laquelle des fois, je préfère payer de ma poche mais ne plus attendre.
    Je ne veux plus demander l’avis de mon proprio pour refaire ma cuisine, ma salle de bain … avoir le droit ou non de faire un trou dans le mur pour poser un tableau ou repeindre la chambre en violet si j’en ai l’envie …
    Quand on est locataire et que l’on veut changer un aspect de sa maison ou de son appartement… on a pas d’autres choix que de :
    – changer de logement si vraiment on veut tout changer.
    – demander au proprio de le faire (mais là on peut toujours rêver …. je pense même que c’est vivre au pays de oui-oui).
    – le faire soi-même, sauf que l’on enrichit son propriétaire et on s’appauvrit de l’autre côté.
    Donc à l’arrivée, on a AUCUNE liberté hormis celle de pouvoir changer de logement ou même celle d’être poussé à la porte (si le proprio vous donne son préavis de 6 mois pour pouvoir récupérer son logement).
    Un proprio dépense plus parce qu’il prend aussi plus de « plaisir » à investir, à faire des travaux, à refaire sa déco voire à régler les factures en sachant que tout lui appartient et que ce qu’il paye ne peut être qu’un plus pour lui-même …. c’est une autre façon de voir les choses.

    • Bonjour,

      bien entendu, être propriétaire donne plus de poids. Être locataire permet aussi d’être plus mobile. Si le propriétaire n’assume pas ses responsabilités, on peut s’en aller rapidement (c’est ce que je viens de faire :-)).

  9. Tout à fait d’accord avec les différents commentaires et je découvre ce site avec joie, enfin des chiffres concrets. Il me semble que, d’un point de vue strictement financier, le diable est dans les détails : les frais intercalaires, les risques (maison saisie suite à un incident de type divorce par exemple etc..) ou encore l’obligation de devoir revendre vite (mutation, encore divorce etc..) qui est beaucoup plus dure à supporter quand on a un crédit immobilier sur le dos.

    Couper la poire en deux en mettant 50% de l’apport est une solution…
    La vraie question est comme tu le dis, ailleurs, toujours entre le choix du propriétaire ou locataire.
    Pour être honnête, il y a un autre point qui me fait réfléchir : les taux sont à un plus bas historique : ça serait dommage de ne pas en profiter maintenant, on ne sait pas ce que ce va donner dans des années, et avoir un crédit toujours à 3% alors que les rendements auront remonté, sera alors une bonne affaire !

    • C’est vrai que les taux sont à un plus bas historique. C’est dans ces périodes que certains prennent conscience que c’est une opportunité, d’autres n’osent pas.

      Dans les crises, ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui voient la lumière au bout du tunnel. Il y a de la lumière à la sortie de notre tunnel actuel, j’en suis convaincu :-)

      (et j’emprunte)

  10. Les frais intercalaires : je ne sais pas de quoi vous parlez mais perso, on a dû payer dans les 100 euros d’intérêts intercalaires une fois lors de la première mensualité …
    Les risques : la réalité c’est qu’aujourd’hui 90% des gens surendettés sont locataires et non propriétaires puisque le bien immobilier constitue un actif … un locataire n’a aucun actif. Cet actif permet éventuellement d’obtenir des moratoires plus longs … tout le monde le sait, en cas de problèmes financiers il vaut mieux être propriétaire. Les banques acceptent désormais les reports d’échéances de crédit si vous prouvez votre bonne foi et vous pouvez moduler à la baisse vos échéances, c’est prévu dans beaucoup de contrats. J’ai pas vu un seul bail qui permettait de moduler à la baisse son loyer ou de reporter le paiement de son loyer … mais si vous en connaissez un, faites-moi signe !
    Les mutations : elles n’ont aucun impact sur une éventuelle revente lorsque vous avez emprunté bien en dessous des 33% d’endettement et sur une durée faible ce qui est notre cas : achat en couple à 22% d’endettement sur 14 ans. L’erreur est l’emprunt à hauteur de 33% … ce chiffre est complétement bidon puisqu’il n’intègre pas les impôts, les charges etc …, je pense qu’il devrait même être descendu à 25% … Nous avons fait le choix d’une maison bien en dessous de nos capacités d’emprunt … la plupart des couples qui gagnent notre salaire se payent des maisons à 250 000 ou 300 000 euros . Nous avons fait le choix d’une maison à 150 000 euros bien plus modeste mais qui reste dans un prix « raisonnable ». Je pense d’ailleurs qu’acheter à un prix « raisonnable » évite les mauvaises surprises en cas de baisses des prix les années suivantes. Une baisse de prix de 5% n’a pas le même impact sur un budget en fonction du prix de la maison.
    Les séparations : si on part sur ce principe, il ne faudrait jamais se mettre en couple, etc … c’est aussi pour cela que l’achat doit être raisonné surtout s’il se fait en couple.

    • L’important dans tout cela est d’analyser la situation et les objectifs de la famille. A-t-on besoin du même logement quand on est en couple, avec 2 enfants, 4 enfants, quand les enfants partent faire des études, quand on s’approche de la retraite ?

      S’il n’y a pas « la » solution idéale, il reste important de se poser les bonnes questions en fonction de sa situation de vie.

      On peut être locataire (c’est mon cas actuellement) et propriétaire de biens en location (c’est mon cas aussi). L’avantage de la louer pour se loger est l’ajustement de son logement personnel à sa situation actuelle. L’avantage d’acheter et mettre en location est que les intérêts d’emprunt sont bas et que les intérêts sont déductibles des revenus locatifs…

      Chaque situation mérite mure réflexion…

  11. Bonjour à tous,

    Ce post dans lequel vous mettez en évidence les avantages et inconvénients de l’achat au comptant est très intéressant.
    Il y a cependant un avantage pour l’achat au comptant que vous n’avez pas abordé.
    En effet, avoir du cash, c’est avoir une marge de négociation supplémentaire.

    Après une première phase de négociation pour un bien immobilier à savoir états générales des parties communes, prévision d’un éventuel ravalement, travaux à prévoir …
    Le paiement au comptant peut être un argument imparable pour baisser le prix de vente d’encore quelques milliers d’euros.
    Pour un bien que vous pensez avoir négocié au prix le plus bas, ajoutez en fin de négociation :
    Je possède 95 % du prix, en arrondissant à 100 000 € la transaction se fera dans les plus brefs délais en raison de l’absence de recherche de crédit … »

    Résultat : Pour un bien affiché à 120 000€
    Une première négociation arrivée à 105 000€
    L’argument paiement au comptant a fait baisser le prix de 5 000€ à mon plus grand bonheur

    Je dois préciser que le prix final est plus bas que le prix du marché et que les vendeurs étaient pressés de vendre.

    Morale : Avoir du cash, c’est avoir une marge de négociation supplémentaire.

    • C’est tout à fait vrai, l’argument est imparable. J’en reviens toujours à l’objectif patrimonial. S’il s’agit de faire une opération à rendement élevé, acheter cash permet de serrer le prix à l’achat.

      En revanche, on perd la disponibilité de l’argent, ce qui a également d’autres impacts…

  12. Bonjour Laurent,
    Bonjour à toutes et à tous,
    Merci pour vos dons d’expériences ((:
    Objectif 1) Diminuer / Annuler les droits de successions pour mon enfant
    Objectif 2) Créer une SCI démembrée (chez un notaire)
    Objectif 3) projet à long terme

    J’ai du cash 130 000 € et je suis sur le point de créer une SCI démembrée avec mon enfant majeur. J’ai signé un compromis pour un local commercial (acquisition à 110000€; sans les frais de notaire et non soumis à TVA).
    Dans ce local, j’y exerce mon activité en tant que prestataire de service.

    Ma grande question, je finance en cash ou pas ?
    J’ai 48 ans,
    1 enfant handicapée majeur, vivant dans une institution à 10 mn de chez moi, elle est rattachée à ma charge fiscalement.
    Je vis chez mon compagnon
    Je n’ai pas de crédit
    J’ai une voiture récente entretenu régulièrement garage
    Ma fille ainé est complètement autonome financièrement et bonne gestionnaire de tous ses domaines de vie.
    J’ai du cash, et je suis perdu !
    Dois-je faire un crédit immobilier au nom de la SCI si oui quels sont les avantages et inconvénients ?
    OU je finance mon projet, je m’autofinance, et je récupère les intérêts Est-ce que c’est possible ?
    Le banquier me propose un taux à 3,55% + 1200€ de frais de dossier. BNP Montpellier.
    Je n’ai aucune incidence bancaire; j’ai 20 ans d’expérience dans mon corps de métier. J’ai toujours fonctionné en cash, alors j’avance, mais lentement, surement.
    Laurent svp, pourriez-vous m’éclairer sur l’avantage et les inconvénients.
    sachant que je ne paye pas d’impôt actuellement, car je ne prends que 1000€ de salaire par moi

    D’avance je vous en remercie ((:
    Mes besoins : liberté d’actions

    • Bonjour Chris,

      il est difficile de répondre à toutes vos questions de manière efficace en ligne. Il s’agit d’une vraie analyse de votre situation. Nous pouvons en parler si vous le souhaitez – pour me contacter, remplissez le formulaire « contact » (cliquez en haut à droite de cette page sur « contact »).

      Juste une remarque : le taux proposé par votre banque parait très élevé. Vous devriez consulter un courtier pour mettre la concurrence en jeu…

  13. Bonjour,

    J’ai un crédit immo pour une durée de 5 ans encore mais je dispose la somme totale afin d’acquitter car mon emprunt est de 4% et mon économie me rapportera environ 3% par an.Que me conseillez-vous avec les avantages et les inconvénients, avec les impôts également.
    Merci d’avance

  14. Bonjour Samy,

    Un emprunt « consommation » (c’est le cas pour votre moto) à 4% n’est pas forcément très élevé. Si vous avez 5000€ à rembourser sur 5 ans par exemple, cela fait 92€ de mensualité.
    Si vous avez 5000€ que vous placez à 3%, dans 5 ans vous aurez 5796€. La fiscalité dépend de l’investissement dans lequel vous avez placé votre argent.

    A vous de voir si les remboursements mensuels ne sont pas trop pesants dans votre budget. L’avantage de garder vos liquidités dans un placement, c’est que vous pouvez les utiliser à un autre projet, ou les garder en précaution…
    J’espère que ça aide…
    Laurent

  15. Bonjour,

    Nous allons bientôt avoir notre premier enfant. Vivant dans un T2 de 50m² il est préférable de déménager. Nous nous sommes donc posé la question entre l’achat ou la location.

    Ayant ouvert un PEL il y a 1an, si j’achète et que j’utilise mon PEL (obliger car seul apport) je perdrai l’avantage du rendement (passant de 2.5 vers 1%). Bon sur 17 ans ça ne représente rien…
    J’ai lu beaucoup d’article sur le net et est longuement hésité. Je pouvais dire le matin, faut qu’on achète et le soir non non restons en location.
    Ce qui m’a réellement fait me décider est un tableau excel de comparatif entre l’achat ou la location. Ce tableau démontre clairement qu’il me fallait rester au moins 7 ans proprio de la même maison pour être plus rentable que la location. Et encore c’est en misant sur une augmentation de l’immobilier de 2.5% par an ce qui de mon point de vue ne sera pas le cas prochainement. En baisant l’inflation immobilière à 1% par an, il m’aurait fallu 10 ans !!
    Entre achat et location je penses que le plus important est de comparer à surface égale !

    On ne se voit pas rester encore 10 ans dans cette entreprise, nous avons choisi de louer. Mes proches ont du mal à comprendre mon raisonnement car en France l’achat est profondément ancré dans les mœurs et que beaucoup penses qu’un loyer est de l’argent jeter par la fenêtre alors qu’un achat est un investissement. Mais les frais de notaire et taxe foncière ne sont elles pas dans ce cas aussi de l’argent jeter par la fenêtre ?!
    Nous avons finalement trouver une maison en location pour un loyer représentant 1/4 de nos revenus. Si nous voulions acheter cette maison, on aurait plus aucune épargne, crédit sur 17-20 ans et mensualité 1/3 de revenus. Les vacances auraient été difficile… 😉
    Je reconnais cependant que c’est un plaisir d’être propriétaire mais un plaisir coûteux… Préfères t’on être propriétaire ou partir en vacance régulièrement ? Chacun son choix mais il est sur que les voyages et vacances ne sont pas des placements financier mais reste les meilleurs moment de ma vie.

    Finalement je vais perdre mon travail (rupture conventionnelle) donc nous avons vraiment bien fait de louer … Si j’avais acheter je n’aurais pas pu me le permettre.

    Toutefois je me poses quand même la question d’acheter un studio pour le louer. J’avais cru comprendre que l’achat d’un studio pour un placement immobilier n’est que très peu rentable. Qu’en pensez vous ?

    Merci de votre retour,

    • Bonjour Stef,

      je partage votre analyse : être propriétaire est un plaisir couteux et on peut souvent vivre en location dans une maison qu’on n’a pas les moyens de s’acheter (c’est mon cas actuellement). D’autre part, on peut quitter plus facilement une location si quelque chose ne va pas, sans grande conséquence (ça a été mon cas il y a un an).

      Acheter pour louer présente de nombreux avantages. Il y a aussi des inconvénients car il faut s’en occuper. Comme disaient nos aïeux « on n’a jamais rien sans rien faire… »

      Laurent

  16. Bonjour,

    La première partie de votre analyse est parfaite ; c’est à la fin que ça se dégrade un peu.
    Le « flamboyant » qui investit d’emblée 100 000€ percevra chaque année 4% des sommes investies, de la 1ère à la 15ème année : il gagnera donc, effectivement, 80 094€ au bout de 15 ans.
    Par contre le « besogneux » qui n’investit que 740€/mois, mois après mois, ne gagnera que 22 245€ en 15 ans, même s’il aura laborieusement investi la même somme de 100 000€ en fin de parcours.
    Ce n’est donc pas tout à fait « kif-kif » !
    Moralité, il faut emprunter.

  17. Bonjour Laurent,
    Les « plus » et les « moins » du paiement par cash ou emprunt, étaient pour moi un véritable « casse-tête »…!!
    Je vous remercie donc bien sincèrement pour votre écoute et vos excellents conseils.
    C’est avec plaisir et toute confiance que je vous recontacterai une prochaine fois, au cas où…
    Je souhaite une très longue vie à ce site vraiment génial et vous félicite de l’avoir conçu !
    *Sophie*

  18. Bonjour,
    Je commence à m’intéresser à l’immobilier et je voudrais m’acheter un bien prochainement et en vous lisant, il ma sembler le mieux pour moi étant jeune (22 ans), de faire un crédit pour un achat d’un bien locatif, avec un remboursement d’une courte durée sachant que je peus rembourser le prêt avec 2000€ par mois. Et plus tard acheter la résidence principale en cash si possible, en ayant économiser pendant plusieurs années pour éviter l’endettement.
    Pensez vous que mon plan financier est judicieux ? Ou vaut-il mieux d’abord acheter sa résidence principale avant de se lancer dans la location ?.

    • Bonjour Julien,

      c’est un choix de vie…

      La résidence principale est certainement un rêve que chacun partage. Le problème est que nos moyens sont souvent inférieurs à nos rêves (quoique avec 2000€ par mois, on peut acheter une belle maison).

      La résidence principale (actuellement) ne donne aucun avantage fiscal, alors que l’achat à crédit d’un bien immobilier permet de se créer un patrimoine – puisque le locataire (pour faire simple) paie le crédit, et que si les revenus sont effacés par l’emprunt, cela réduit la fiscalité.

      Si votre objectif est d’acheter une résidence principale dans 15 ou 20 ans, c’est un bon pari que d’investir dans l’immobilier locatif dès maintenant. Le mieux étant probablement l’achat en loueur meublé…
      J’espère que ça aide…

      Laurent

  19. bonjour

    mais après tous ces calculs quand est il au point de vue fiscal le plus riche qui achète cash va t’il avoir des impôts ( ? ) plus élevé que l’emprunteur?
    car une personne qui emprunt a pas le même statue qu’une personne qui paye cash ?

    merci pour le temps consacrer a la réponse laurent :-)

    • Bonjour Aurora,

      pour un bien immobilier qu’on met en location, l’avantage d’acheter avec emprunt est que l’on creuse le déficit foncier… on diminue donc l’imposition et les prélèvements sociaux.
      Si c’est pour l’achat de la résidence principale, il n’y a pas d’impact fiscal.
      J’espère que ça aide.

      Laurent

  20. Bonjour,
    Avez-vous besoin d’un prêt urgent d’effacer vos dettes ou vous avez besoin d’un prêt de capital pour améliorer votre entreprise?
    avez-vous été rejetée par la
    les banques et autres organismes financiers?
    Avez-vous besoin d’un prêt de consolidation ou d’une hypothèque?
    chercher pas plus que nous sommes ici pour faire tous vos problèmes financiers une chose du passé. Nous prêtons des fonds à des particuliers
    besoin d’aide financière, qui ont un mauvais dossier de crédit ou besoin d’argent
    pour payer les factures, à investir sur les entreprises à un taux de 2%. Je veux utiliser ce moyen pour vous informer que nous rendons une assistance fiable et bénéficiaire et nous serons prêts à vous offrir un prêt. Alors contactez-nous aujourd’hui via e-mails: sharonbergers@gmail.com

  21. Bonjour, merci beaucoup pour ce post qui donne matière à réfléchir.

    Dans mon cas concret actuel je ne peux pas acheter comptant mais je me pose la question sur le montant de l’apport:
    – Je désire acheter un appartement à 190 000 € (frais d’agence et de notaire compris)
    – J’ai 60 000 € d’épargne placés sur un PEL à 2.5%

    Dois-je:
    1/ Verser directement tout mon apport (60 000 euros) et ainsi emprunter uniquement 130 000 € sur 10 ans
    2/ Verser uniquement 40 000 euros et ainsi emprunter 150 000 € sur 12 ans

    Dans les deux cas j’ai le même montant de mensualité (33% de mon salaire net) et le taux d’emprunt proposé par la banque est quasiment le même (entre 1.70 et 1.80%).

    Merci d’avance pour vos lumières!

    Cyrille

    • Bonjour,

      dans les 2 cas, vous allez « casser votre PEL » (qui de toute façon ne sert à rien). Compte tenu du taux extrêmement bas que vous avez obtenu (dites moi qui vous prête à 1,7%, c’est magnifique !), je suis tenté de vous dire : empruntez sur 12 ans et placez les 20 000 euros restant, ou offrez vous ce qui vous fait plaisir, ou conservez cet argent en épargne de précaution…
      J’espère que ça aide…

      Laurent

  22. Bonjour,
    Merci de m’éclairer. Je suis auto entrepreneur. J’ai des salaires très aléatoires variant mensuellement de 900€ à 2000€ net mensuel. Je projète d’acheter une maison au prix de 200 000 euros que je peux payer comptant ce jour ci.

    Je dispose d’un PEL plein rémunéré au taux de 4.5% et qui arrive à échéance fin 2016 + 3 compte à terme sur 5 ans dont 1 arrivant à échéance cet été – taux actuariel de 3.5%. Question 1. Faut il emprunter ou payer cash la maison ? Question 2 : la banque va t’elle accepté de m’accorder un prêt sachant que je suis auto entrepreneur et que mes salaires sont très aléatoires… D’avance merci pour vos réponses.

    • Bonjour Stéphane,

      la solution de l’emprunt actuellement est très intéressante. Cependant, les banques sont très réticentes à prêter de l’argent quand les revenus oscillent comme les vôtres. Peut-être que la solution consiste à apporter 50 à 75% en cash, le reste en emprunt. Vous pouvez utiliser les fonds sur votre PEL car vu les niveaux des taux bancaires, le prêt lié au PEL risque d’être peu intéressant.
      J’espère que ça aide…

      Laurent

  23. Bonjour Laurent , merci pour votre réponse. Je pensais également financer plus de la moitié du projet en cash et conserver mon PEL . Après renseignement il est rémunéré a 4.5% et a une durée de vie illimité . Je suis cependant depuis la 12 eme année imposable sur les intérêts. La solution serait donc d’emprunter à 1.5% et continuer de percevoir les intérêts de mon PEL. Ca serait logique non ?

    Bonne semaine.

    • oui si votre PEL est bien rémunéré à ce niveau (4,5% garantis, c’est un bon placement). Or, c’est intéressant de le vérifier. Il y a souvent confusion entre le taux de rémunération du PEL et le taux bonifié par l’état si on emprunte… Et cela change tout.

  24. Bonjour Laurent. Je suis dans un cas qui n’a pas encore été évoqué… Je vie une séparation et vais vendre ma maison qui n’est pas finie de payer. Je pense pouvoir acheter un petit appartement avec ma part de la vente et spontanément pensais à un achat cash. Ceci pour ne pas avoir à payer des mensualités de location, sachant que je ne sais pas à combien se montera ma pension (je n’ai pas de revenus). C’est une façon de me garantir un toit pour mes « vieux jours » et d’assurer une « transition ». Dans cette situation, je ne suis pas convaincue que les banques m’accorderaient un prêt immobilier. Qu’en pensez vous ? Ai je vraiment le choix ? Un grand merci pour vos conseils avisés !

    • Bonjour Valérie,

      Les banques accordent rarement des prêts quand il n’y a pas de revenus. Avoir un toit est une priorité. Garder du cash est aussi une sécurité. Pourquoi pas demander un petit emprunt en apportant 50 à 70% du capital ?
      La location peut aussi être une solution, en plaçant le cash dans un support sécurisé…
      Trouver une activité professionnelle rémunérée reste aussi la meilleure manière de se protéger.
      J’espère que ça aide.
      Laurent

    • Et oui, le PEL est un mirage… Pourtant, je le constate, il est présent dans presque tous les portefeuilles de mes clients. Il est légitime se demander pourquoi…

  25. Bonjour,
    Je dirais que ça dépend des cas, et des gens. J ai actuellement un crédit sur ma résidence principale à hauteur de 264 euros par mois (prêt à taux zéro) pour un montant de 25000 euros restant. J ai 150000 euros d’économie, que je vais investir dans un appartement à 136000 euros cash. Certains me diront quelles stupidité de pas profité de l’effet de levier et de profiter des taux bas!! Et bien, c’est ce que je vais faire dans la foulée en rachetant un immeuble à crédit cette fois, comme sa j’aurais des billes avec mon appartement payer et ma maison quasi payer pour négocier mon crédit. Aussi le fait de payer cash ma permis de baisser le prix de 50000 euros, j’en crois toujours pas d’ailleurs. Je ne dis pas que ce que je fais est bien ou mieux, c’est peut être nul, mais au moins j’agis, après tout est question d’auto financement. Celui qui paye cash pourra toujours emprunter après, j’ai envie de dire que certains aimerai bien avoir ce questionnement !

  26. Bonjour Laurent,

    L’appartement T2 que je souhaite acheter est au prix de 85 000 eur FAI
    J’ai un PEL à 50 000 eur
    Je suis actuellement locataire

    Je souhaiterais dans un premier temps en faire une résidence principale et au bout de quelques années le mettre en location, l’appartement étant bien situé (je ne suis d’ailleurs pas totalement fixée sur ce choix…)
    Que me conseillez-vous quant au montant de l’emprunt et de sa durée ?
    Mon courtier m’a conseillé d’emprunter au maximum sur la plus longue durée sachant que l’argent placé (PEL…) me rapportera davantage… est-il partial ou a t’il un intérêt financier à me le conseiller ? Par ailleurs, il me demande des honoraires de 950 eur m’indiquant qu’il s’agit d’un montant minimum : puis-je négocier ces frais ?
    Merci pour vos éclairages !
    Bonne journée !

    • Bonjour Céline,

      Je ne sais pas combien rapporte votre PEL… souvent, on présente l’intérêt du PEL avec la prime d’état que l’on touche si on emprunte en l’utilisant. Hors, comme les taux d’intérêts sont très bas, le PEL n’est plus compétitif et on ne touche jamais la fameuse prime. Donc le PEL ne sert à rien, et sa performance n’est qu’une illusion d’optique !

      Il est surement plus intéressant de placer votre capital ailleurs (assurance vie par exemple) que dans un PEL, et emprunter pour acheter votre bien. Pour ce qui concerne les frais, c’est toujours négociable – vous pouvez aussi aller faire le tour de quelques banques pour comparer les offres…
      J’espère que ça aide la réflexion :-)

      Laurent

  27. Bonjour Laurent,

    Au fait, très bel article. A conseiller…
    Bon, pour ce qui m’amène. J’ai touché un héritage pour un montant total de 250 000€ que je souhaite faire fructifier en ouvrant une assurance-vie dans ma banque à la hauteur de 200 000€ (fonds en € et SCPI) qui devrait pouvoir me rapporter aux environs de 3% par an.
    Le problème, c’est que ma maman, qui possède une maison, souhaite déménager à côté de chez moi mais souhaite trouver un bien avant de vendre sa maison. Bref, il va falloir acheter avant de vendre et on ne sait pas combien de temps cela prendra avant de vendre la maison.
    J’ai deux choix :
    – Soit j’achète sa maison ou appartement cash avec les 250 000€ mais je ne peux pas investir dans l’assurance-vie à la hauteur de 200 000€,
    – Soit je prends un crédit immobilier (taux aux environs de 1,80%) et je rembourse le crédit immobilier avec ce que me rapporte l’assurance-vie et une partie du capital.

    Je ne sais vraiment pas quoi faire. Une idée ?

    • Bonjour Christian,

      la question commence à toucher de nombreuses questions patrimoniales et familiales. Il serait hasardeux pour moi d’y répondre sans en savoir plus. Je préfère donc, si vous le souhaitez, que vous preniez contact avec moi directement.
      Merci de votre compréhension.

      Laurent

  28. Bonjour Laurent ,

    Je souhaite devenir propriétaire de ma résidence principale.

    Le bien que je souhaite acheter coute 350 000 euros + environ 25 000 euros de frais de notaire
    J’ai un apport de 100 000 euros , je souhaite emprunter 275 000 euros sur 15 ans.
    J’ai deux sociétés sur lesquelles je capitalisent avec mon associée dont je suis actionnaire a 66%, je me verse 1200 euros de salaire par mois ( 14 400 euros annuel ) auxquels j ajoute des dividendes que je me verse a hauteur de 25 000 euros annuel, soit un revenu de 39 400 euros annuel ou 3 300 euros mensuel. En sachant que tous nos dividendes ne sont pas distribués, les sociétés gardent en réserve 400 000 euros, personnellement je garde 150 000 euros d’épargne et mes sociétés gênèrent grossomodo des dividendes supplémentaires distribuables ( qui ne sont pas distribués ) de 30 000 euros

    En toutes circonstances, mes félicitations pour votre site et vos sujets pertinents et vos réponses plus qu’utiles.

    DD

    Mes mensualités seront de l’ordre 1 870 Euros ca vous semble cohérent pour l’acceptation auprès de la banque ?

    • Bonjour,

      un emprunt de 275 000€ sur 15 ans avec 1870€ de remboursement mensuel, cela correspond à un taux de 2,78%. Actuellement, on peut trouver mieux. Vous devriez faire le tour des banques, rencontrer un courtier, pour obtenir de meilleures conditions.
      Pour le reste, il est probable qu’une analyse patrimoniale personnalisée pourrait vous être utile… On peut en parler si vous voulez.
      Bravo pour le cash dans vos sociétés et merci pour les compliments de mon site.

      Laurent

      • je voulais investir dans un studio pour mettre en location la banque voulais pas me preter je vais signer la compromis ventre pour payer en comptant que je trouver un 42m2 a epinay sur seine a 950000e ma question est ce quesa vas rapporté merci

  29. Bonjour,
    N’y aurait-il pas une erreur sur le montant final du placement de 740€ sur 15 ans à 4%? A savoir 180 000€ au bout de 15 ans.
    Dans le 1er cas: mise de départ = 0€ et placement chaque mois de 740€.
    Dans le 2ème cas: mise de départ = 100 000€. Pas de placement mensuel.
    Les intérêts cumulés de ces 2 placements ne me paraissent pas identiques.
    Il est dit :
    « L’ACHAT CASH
    Comme vous n’avez pas d’emprunt, on peut considérer que vous avez une capacité de versement mensuel en épargne équivalente à votre collègue qui a fait un emprunt, soit 740€ par mois. Placés chaque mois à 4%, miracle, vous détenez au bout de 15 ans un capital financier d’un peu plus de 180 000€. »

    Merci pour votre retour.

    • Bonjour Martin,

      pas d’erreur sur le calcul des intérêts cumulés. J’ai simplement arrondi à 180 000€ pour faire simple. On trouve le même résultat à quelques centaines d’euros près.

      Laurent

  30. Bonjour,

    Je pense qu’acheter en cash est le meilleure option, plus de liberté, moins de « soucis » et on garde notre capacité d’endettement intacte pour d’autres projets!!
    Cependant le cas évoqué ici est que l’investisseur bénéficie de 100,000 euros en cash.
    Ma question concerne le cas où on ne bénéficierait pas de ces 100,000 euros. J’ai 22 ans, je loue, et si je devais monter un dossier emprunt, mon apport serait seulement d’environ 2000 euros. (sachant que je suis déjà endetté de 1000 euros + intérêts, mensualités démarrant en 2017, pour mes études).
    Vaut-il mieux louer jusqu’à avoir le capital nécessaire à un achat cash? Ou emprunter dès que c’est possible (apport plus conséquent, CDI…)?
    Sachant qu’en achetant plus tôt grâce à un emprunt, on a aussi la possibilité de revendre et faire des bénéfices immobiliers et réduire l’endettement (en temps, ou en mensualité).
    Merci pour vos réponses
    Mathieu

    • Bonjour,

      L’emprunt, c’est toujours ce qui permet d’accélérer la création de valeur. Peu de gens achèteraient leur maison s’ils devaient attendre d’avoir le cash. Peu d’entrepreneurs pourraient lancer leur projet s’ils n’attiraient pas d’investisseurs dans leur capital (le capital est une dette).

      Depuis l’invention des banques (aux alentours du 16ème siècle en Italie), l’emprunt organisé a permis le développement. J’ajoute que les taux d’intérêts dans les banques sont historiquement très bas.

      Emprunter un petit capital pour faire un premier « petit » achat. Le revendre ou le louer dans quelques années et racheter quelque chose de plus grand, tout cela est un moyen efficace de créer son patrimoine…
      J’espère que ça aide.

      Laurent

  31. Quand vous dites vous n’aurez pas de liquides pour d’autre projets, votre argent sera bloqué. Pas compris. J’ai déjà une maison et je voudrai bien acheter un appartement. Vous pourriez me dire si emprunt ou cash!

    • Quand on achète cash de l’immobilier, l’argent n’est plus disponible. Il est en quelque sorte « bloqué » dans la pierre.
      Si vous disposez de cash et que vous avez la possibilité d’emprunter, la combinaison « emprunt » + « placement du cash » est financièrement plus efficace… surtout lorsque les taux sont bas…
      J’espère avoir éclairé votre lampe.

      Laurent

  32. bonjour,
    pour moi ,il faut faire moitié moitié. Dans ce cas on aura une réserve pour les imprévus et autres projets à financer et d’autres ‘achat devient rapide.
    Je suis contre de l’idée acheter (pour une grande somme)e et de l’idée tout emprunter.
    Mais aussi si on est salarié; on peut rembourser via ce dernier et l’épargne sera protecteur

      • Bonjour Laurent,

        J’ai lu toutes vos interventions, vos réponses sont vraiment très enrichissantes. Malgré tout, je n’arrive pas à prendre de décision dans mon cas. Cela va vous paraitre simple peut être mais pas pour moi.

        J’ai la chance de disposer de 320000€ en cash et souhaite investir dans l’immobilier locatif, en meublés de préférence. Autoentrepreneur dans le commerce avec un revenu pro de 22000€/an, j’ai opté pour le paiement de l’impot avec prélèvement libératoire ( 1% du CA annuel soit 700€ annuel ). Je suis engagé dans un crédit pour ma résidence principale à hauteur de 330€/mois.
        Je suis sur le point d’acheter un bien pour 100000€ justement (comme dans votre exemple ), mes revenus locatifs net avant IR seraient de 6700€/annuel ( 6,7% net/an donc ). Par mes calculs, l’achat cash me semble évident. J’ai pourtant des propositions sur 20 ans à 2,4% côté emprunt.
        Compte tenu de ma situation, ces 6700€ ne seraient pas imposables car en dessous de la première tranche. J’envisage même d’investir dans un avenir très proche 320000€ jusqu’à obtenir 25000€ ( avec 6,7% de rendement ) de revenus locatifs net avant IR ( jusqu’à la fin de la deuxième tranche d’IR de 14%). Je garderai en dispo 30000€ sur les 350000€ au cas de coup dur. Soit 47000€ de revenus (25000€ de revenus locatifs + 22000€ de revenus pro ) avec environ 2000€ d’impots sur mes loyers et 700€ en prèlevement libératoire ( autoentreprise ).

        Le gros avantage est que je peux vivre de ces investissements immédiatement. Il faudrait que je trouve parralèlement à l’emprunt un placement financier à 6% pour mes 320000€ donc risqué et pour obtenir les mêmes 25000€ annuels, j’ai l’impression de mieux maitriser les choses ainsi. A part le côté paiement du bien si décès ou invalidité, cash en moins pour d’autres projets, je ne vois pas d’autres interêts. Mais je me trompe peut être ?

        Mon raisonnement est-il juste, judicieux et approprié selon vous ? Comment voyez-vous les choses ? Pourrais-je me présenter aux banques et emprunter une fois mes 320000€ investis et emprunter en suivant pour d’autres projets immobilier ? Les revenus locatifs sont-ils bien pris en compte pour calculer ma capacité d’emprunt pour des futurs investissements immobiliers ? Ou vaut-il mieux emprunter à gogo et une fois qu’on ne vous prête plus, acheter cash les autres biens ?

        Merci d’avance

        • Bonjour Dams,

          nous vivons dans un monde complexe. Les réponses simples à des questions complexes restent toujours imparfaites. Dans votre cas, je vous propose que nous entrions en relation directement. Utilisez le formulaire de contact de mon site et je vous réponds personnellement.
          Merci de votre confiance…
          Laurent

  33. Bonjour,
    Etant un ancien malade de cancer, j’ai du mal à obtenir un prêt immobilier. C’est pourquoi j’ai économisé jusqu’à présent pour pouvoir acheter cash. Comme cela fait plus de 12 ans que je suis en rémission de la maladie, j’ai peut être une chance d’obtenir un emprunt mais à un taux nettement plus élevé. Aujourd’hui, j’ai la possibilité soit d’emprunter à un taux élevé (et de bénéficier d’une protection pour ma famille) ou soit d’acheter cash.
    Que me conseillerez vous ?
    Merci
    mais en rémission complète depuis plus de 12 ans, j’ai peut être une chance qu’une banque accepte de me prêter pour l’achat de ma résidence principale mais à des taux d’emprunt élevés. C’est pourquoi j’ai économisé jusqu’à présent pour pouvoir acheter cash.
    Dans ce cas, est il toujours intéressant d’emprunter à taux élevé pour bénéficier de la protection de ma famille ou c’est mieux de payer cash.

  34. Laurent,
    merci de cette réponse rapide. Le « vrai » droit à l’oubli pour les malades de cancer ne commence malheureusement qu’après 15 ans de rémission complète (j’en suis seulement à 12 ans).
    Même avec des surprimes d’assurance qui conduisent à des taux d’emprunt immo aussi élevés que 7 à 10%, vous pensez toujours que c’est plus intéressant d’emprunter que de payer cash ?

    Cordialement

    • Evidemment, des taux à 7 à 10%, cela change complètement l’équation… Intuitivement, je me dis qu’il faut mieux payer cash dans ce cas là, mais il faudrait affiner le travail d’analyse… Peut-être une partie cash, une partie emprunt (d’autant que payer cash en partie fait souvent baisser les taux)…

      Laurent

  35. Bonjour Laurent,

    J’envisage l’achat d’un bien immobilier neuf à Lyon, pour diversifier mon patrimoine car toute mon épargne est placée sur des comptes ou livrets bancaires. Le bien est de qualité et très bien placé, donc cher et le rendement attendu est très moyen, environ 3.8% avant IR. Je suis célibataire et réside à l’étranger, dans une ville où les prix immobiliers sont tellement stratosphériques qu’une acquisition de ma résidence principale n’est pas envisageable. Je n’ai aucun prêt en cours et de bons revenus salariaux.

    J’hésite à emprunter 50% du montant du prix de l’appartement, au taux de 1.85% sur 15 ans (soit des remboursements mensuels équivalents au montant des loyers perçus, hors charges et fiscalité) ou à financer l’achat cash sachant que dans cette dernière hypothèse du paiement au comptant, il me resterait encore des réserves plutôt confortables(environs 400 Keuros).

    Je souhaite louer le bien en meublé. Sur le plan fiscal, je suis actuellement non résident (donc je ne recherche pas de dispositif de défiscalisation) donc pas de prélèvement sociaux et taxation de 20% au minimum.

    Merci beaucoup pour vos conseils.

    Olivier

  36. Bonjour j’envisage l’achat d’un appartement pour le louer. J’ai lu tous les échanges mais il me manque des éléments de réflexion sur la de fiscalisation. Les loyers vont me faire passer dans la tranche à 30./. Soit une forte augmentation de mes impôts. Je pensais me demunir de mon épargne pour avoir des mensualités couverte par la location et ma capacité d’emprunt. Pourriez vous me donner votre avis ? Merci beaucoup

    • Si vous passez dans la tranche à 30%, il est d’autant plus intéressant d’emprunter puisque vos intérêts d’emprunt seront déductibles de vos revenus fonciers. Gardez votre épargne pour investir ailleurs…
      J’espère que ça aide.
      Bien à vous,

      Laurent

  37. bonjour,
    Nous allons acheter un bien immobilier à 196000€ résidence principale taux zero à hauteur de 78400€. Pour un taux 2,20%. TEG 2,70% durée de 25 ans avec apport de de 7500€. nous sommes jeune 28 et 29ans. La question est après 7 ans serait il judicieu de le louer pour investir dans une maison ? Ou attendre le remboursement totale?.

    • Bonjour,

      la question est très générale et dépend vraiment de vos projets de vie. Il faudrait en parler de vive voix pour répondre correctement. Vous pouvez utiliser le formulaire de contact. Bien à vous,

      Laurent

  38. Bonjour,

    Nous avons actuellement 325.000 Euros et nous cherchons à acheter dans le banlieue parisienne. Nous avons trouver une maison qui coûte 320.000 Euros que nous comptant acheter « cash » car nous pouvons régler la différence, entre le prix et les frais de notaire en empruntant auprès de la famille, sans intérêt et/ou via sofinco.
    Quand j’ai lu tous les commentaires, j’ai l’impression que ce n’est pas la bonne solution, voir même stupide de notre part d’agir ainsi, d’autant plus que nous ne pouvons pas y vivre immédiatement, donc nous allons la mettre en location pendant 3 ans! Nous espérerons une rente autour de 1600 euros par mois de ce bien mais en même temps nous louons notre résidence à 750 euros par mois également.
    Que faut-il faire? Mon mari est artisan, et depuis quelques années, il a diminué fortement ses activités car c’est devenu trop dur physiquement pour lui et il arrêtera dans 3 ans ses activités.
    Ce bien, nous allons les transformer en habitation principale et une partie en location plus le studio existant déjà. Ce qui constitueront nos revenus après car il n’aura pas de retraite, vu qu’il a cotisé au minimum obligatoire pour sa retraite.
    La banque pourrait il nous accorder encore un crédit dans ce cas, et quelle est la meilleur solution pour nous, sachant que dans tous les cas, dès maintenant, le bien va pouvoir nous rapporter 1600 euros, ce qui sera le cas après 3 ans quand nous allons y habiter. Il y aura bien sur les travaux de transformation à faire avant notre installation définitive .
    Merci beaucoup de nous répondre, la compromis de vente se fera dans la semaine prochaine, alors votre réponse est plus attendue.
    Cordialement.

    • Bonjour,

      si votre bien peut vous rapporter 1600€ de loyer par mois et que vous l’achetez 320 000€, cela signifie 6% de rentabilité brute (1600*12/320 000). C’est une chouette rentabilité :-)
      En fonction de votre âge, il y a des banquiers qui seront prêts à vous suivre sur un tel projet. Les intérêts d’emprunts et les charges seront alors déductibles de vos revenus fonciers, ce qui diminuera votre imposition. Vous pouvez apporter une partie en cash et conserver le reste en placement. Nous pouvons en parler si vous le souhaitez (utilisez le formulaire de « contact » en haut du site dans ce cas.
      Merci de votre commentaire,

      Laurent

  39. Bonjour Laurent,
    tu disais le 8 Janvier 2015 : Quand on achète un appartement pour le louer, il est judicieux d’emprunter. Les intérêts d’emprunt d’un bien loué sont déductibles des revenus fonciers. Cela rend l’opération plus efficace.
    Le même avantage n’existe plus pour la résidence principale.

    Est-ce aussi valable pour un châlet ou un appartement à la montagne avec location saisonnière ?

    Merci pour ta réponse.
    Christian

  40. Bonjour Laurent voilà je présente mon cas j’ai acheté un bien mobilier de 68 m² sur Courbevoie dans les Hauts-de-Seine il était mis à 332 000 euros j’ai pu négocier à 312 000 , la cause c est que j’ai acheté le bien en cash je précise qu il y a une locataire assez ageé 87 ans, tendit que je percevrais de loyer de 1200 € pourriez-vous savoir si c’était judicieux de ma part ou pas je précise que j’ai signé le compromis de vente, un réponse de votre part assez rapide me serait d un grand secours . Je précise que le 3 pièces est en dessous du prix du marché ce genre de bien ce vends vers les 360 000 euros il possède box et cave au sous sol avec un balcon de 12m2.

    • Bonjour,

      Evidemment, si vous êtes pressés et que la proposition de payer cash est déterminante pour aboutir, l’opération doit aller à son terme comme vous l’avez engagée. D’autant que 1200€ de loyer signifie 4,6% de rentabilité brute (1200*12/312000).

      Cela dit, il eut été plus efficace d’emprunter tout ou partie, car vous allez être lourdement imposé : impôts sur les revenus fonciers (cela dépend de votre tranche marginale d’imposition 14, 30, 41 ou 45%) + prélèvements sociaux (15,5%). Avec un prêt, les intérêts d’emprunts viennent en déduction de vos revenus fonciers et vous pouvez jouir du cash pour faire autre chose, le placer ailleurs…
      J’espère que ça aide.
      Bien à vous,

      Laurent

  41. Bonjour article très intéressant et qui ne flèche pas forcément tout dans un sens.
    Actuellement locataire faisant suite à une propriété en appartement, j’ai fait les calculs et rentabiliser un bien principal prend des années compte tenu des taxes et autres. Avantage vous êtes chez vous et forcez votre capacité d’épargne.
    Bref pas de solution unique mais plusieurs orientation s en fonction de votre vie.
    Perso, être locataire est très agréable car vous n’avez le souci de rien…
    Par contre avoir toute votre épargne sur des lignes d’AV reste flippant car en cas de faillite (malgré le plafond assuré) il ne vous restera que très peu…
    La solution miracle n’existe pas !

    • Bonjour,

      bonne analyse => location de la résidence principale versus propriété, je partage l’avis.

      Pour ce qui concerne l’épargne conservée si on est locataire, il existe de multiples autres solutions de diversification que l’assurance vie en euros et/ou en unités de compte…
      Comme tout bon auvergnat, il convient de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Il existe des tas d’options de placements (souvent inconnues du grand public qui reste devant le guichet de la banque, sans savoir tout ce qui existe ailleurs)…
      Bien à vous,
      Laurent

  42. Bonjour,

    Je suis dans une situation assez particuliere et j’aurais besoin de vos inputs.

    Je viens recemment de demissionner de mon boulot d’expatrie pour m’occuper de ma societe a temps plein. Je suis de retour au pays depuis 2 semaines (sans emploi) et ma societe ne genere pas suffisamment de revenu pour me remunerer, il m’est donc impossible (d’apres le banquier) qu’un credit me soit octroye.

    Question:

    1. En sachante que mes avoirs actuels sont bien au-dela de la valeur du bien (je garde un coussin financier meme si paye cash). Est-il judicieux d’acheter cash ou serait-il plus raisonnable de louer un appart quelques temps (<500€/mois), attendre de toucher un revenu mensuel et d'acheter en faisant appel a un credit?
    2. Il m'est possible de louer un appart en colloc (<500€/mois) et de mettre mon bien en location une fois achete. Serait-il mieux d'occuper mon bien ou de le louer?

    D'avance, merci pour vos conseils

    • Bonjour,

      quand on n’a pas de boulot, il est raisonnable de limiter les engagements en attendant une situation plus solide. Le fait d’avoir un « coussin financier » nous fait parfois faire des erreurs. Priorité à trouver une activité et limite des dépenses en attendant de l’avoir trouvé.
      J’espère que ça aide…
      Laurent

  43. Bonjour Laurent,
    Ma situation est un peu particuliere.
    Je vis a l’etranger depuis quelques annees. Je souhaite faire construire un petit immeuble de 3 etages et le mettre en location. Ceci me couterait 250 000 euros. Les loyers mensuels net (apres charges et impots) dont je beneficierai s’eleveraient a 2200 euros. Soit une rentabilite nette nette de 10.56%.

    Apres avoir lu votre article et les differents commentaires, je ne sais plus s’il est mieux pour moi de payer le tout cash ou d’emprunter une partie. En effet, dans ma situation (ne travaillant pas en france) il m’est impossible d’obtenir un pret en France. Par contre ici je peux obtenir un pret, mais les taux sont faramineux. Pour un emprunt de 75000 euros, je devrais rembourser 1 596 euros/mois sur 5 ans (soit 32%).

    Pensez-vous vraiment qu’il est intelligent d’emprunter ces 75 000 euros?

    Je vous remercie pour votre aide

    • Bonjour,

      Bravo pour le projet : plus de 10% de rentabilité nette, c’est une opération très intéressante.

      Quelques remarques :
      – vous dites qu’il n’est pas possible d’obtenir un prêt en France parce que vous n’y travaillez pas => on peut parfois obtenir des prêts sans avoir de revenus. Si le projet crée lui-même de la valeur, les banquiers regardent l’opportunité, d’autant plus si on amène des garanties…
      – je ne comprend pas votre calcul de taux 32% => je trouve un taux de 10,07% avec vos données…
      – je ne sais pas où vous envisagez d’emprunter => peut-être que dans le pays préteur, les intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus fonciers (c’est le cas en France); dans ce cas, il peut être intéressant d’emprunter sur une plus longue durée… quoi que, à un taux de 10,07%, il faut vérifier…

      J’espère que ça aide.
      Laurent

      • Merci Laurent pour votre reponse rapide! Elle m’aide beaucoup!

        – Avez-vous un etablissement a me recommander aupres duquel je pourrais obtenir un pret sans revenu? En ce qui concerne les garanties, je ne dispose pas de bien immobilier en France. Est-ce possible d’apporter en garanti un compte d’epargne ou un PEL deja plafonne?
        – Les 32% (en fait 27.68%) correspondent au cout du credit a moins que je ne me trompe. Je les ai calcule comme suit: A rembourser: 1596 x 60 = 95 760. Cout du pret: 95 760 – 75 000 = 20 760 Soit 27.68% (et non 32%) du montant du pret (20 760 / 75000) = 27.68%.
        Ce calcul est-il le calcul a effectuer?

        Je vous remercie pour votre aide
        Audile

        • Bonjour,

          je ne peux pas vous recommander un établissement bancaire particulier. Pour faire passer un dossier de ce type, il convient d’avoir une relation privilégiée avec une banque, expliquer le dossier dans le détail et démontrer que la banque prend peu de risques. Il s’agit davantage d’une négociation que du dépôt d’un dossier « standard ».

          Votre calcul du taux est original :-)
          Il est intéressant de calculer le « coût total du crédit », soit 20 760€, pour prendre sa décision. Mais de toute façon, un taux à plus de 10% n’est guère intéressant :-( alors que beaucoup de prêts (en France tout du moins) se négocient actuellement en dessous de 2%.
          Laurent

          • Bonjour Laurent,

            Et merci encore pour votre reponse.

            En conclusion, dans mon cas, dans l’hypothese ou je ne pourrais emprunter en France, il serait plus interresant de realiser mon projet sur fonds propres plutot que d’emprunter a un taux surperieur a 10%?

            Merci
            Audile

    • Bonjout Laurent

      Je viens de vendre ma maison 230000€ et j’aimerais acheter un appartement 145000€ et le louer à titre gratuit à ma fille . Est-ce qu’il est plus intéressant de payer comptant et acheter un autre appartement et le louer pour aider à payer les traites ou vaut-il mieux faire un prêt sur l’appartement pour ma fille et placer les 230000€ ?
      Merci pourvotre réponse

      • Bonjour,

        je manque vraiment d’éléments pour vous répondre. Votre situation personnelle (revenus, fiscalité, niveau d’endettement,patrimoine…) est nécessaire à connaître pour bien vous conseiller…
        Ce qui est certain, c’est que les taux d’emprunt sont inférieurs à 2% et qu’on peut placer son argent avec de bien meilleures performances.
        J’espère que ça aide,
        Laurent

  44. bjr

    je suis locataire depuis 10 ans,
    aujourd’hui, j’ai épargné et j’envisage soit d’acheter un bien pour faire de la location (actif) soit mon propre appartement.

    si j’achete un bien pour faire de la location
    avantage : je peux toucher un revenu (disons 5000 € par an), mais je suis imposé dessus…et je dois continuer à payer mon loyer….(disons 5000 € par an)

    si j’achete mon appartement pour y vivre
    avantage : je ne paye plus de loyers (disons 5000 € par an) et de plus je n’ai aucun impots dessus

    je ne sais pas la meilleure solution

  45. Bonjour,
    Nous avons construit une maison il y a 2 ans avec mon compagnon, nous avons emprunté 110.000 euros (dont 10.000 d apports). Nous remboursons 494 euros par mois sur 25 ans.
    J’ai reçu un héritage de 50.000 euros, de ce fait nous envisageons d’acheter un appartement avec un budget de 50.000 euros pour faire du locatif. Est-il plus intéressant d’emprunter? D’acheter cash ? Ou moitié apport moitié emprunt ?
    Nous avons le droit à 200.000 d’emprunt (maison comprise). Notre projet est de racheter un autre appartement d’ici 5 ans si le locatif fonctionne, nous hésitons donc entre un emprunt qui nous endette et nous coince pour un futur investissement ou cet apport cash.
    D’autre part nous sommes pacsés avec un testament qui nous institue en tant que légataire universel en pleine propriété. Est-on bien protégé? (Voiture, maison, appartement, comptes bancaires). En cas de décès d’un des 2 partenaires, les parents du partenaire qui décéde le dernier reçoivent tout l’heritage? Nous n’avons pas d’enfants.
    Merci d’avance pour vos réponses.

    • Bonjour,

      vous posez beaucoup de bonnes questions. Le mieux est peut-être d’en parler (utilisez le formulaire de contact).
      Pour votre achat immobilier à vocation de location, il vaut mieux emprunter la totalité pour toutes les raisons évoquées ci-dessus. Pour l’usage votre cash disponible, il existe des solutions efficaces et rentables. Nous pouvons en parler.
      Bien à vous,

      Laurent

  46. Bonsoir

    Nous avons mon mari et moi tous les deux une soixantaine d’année,nous voudrions mettre une partie de nos économie dans l’achat d’un bien immobilier d’une valeur de 260000€ pour la location.
    Nous nous posons la question à savoir si payer cash est pour nous le bon choix.
    Surtout pour l’imposition risquons nous d’avoir des surprises?
    J’attends avec impatience vos conseils ,votre site est vraiment super.
    Cordialement

    Muller

    • Bonjour,

      Il n’y a pas qu’une seule réponse possible à votre question. Votre âge, votre situation familiale, professionnelle, vos revenus, votre fiscalité, votre taux d’endettement actuel, votre patrimoine, la rentabilité du bien que vous visez sont autant de questions que je me pose quand je lis votre question.
      Investir 260 000€, c’est un montant significatif. Il s’agit de prendre les bonnes décisions. Emprunter fera certes un peu diminuer votre imposition, donnera une meilleure protection à vos héritiers, vous permettra d’utiliser votre cash pour d’autres projets ou investissements.

      Toute la difficulté réside dans une réponse spécifique à vous donner sans avoir toutes les données. C’est comme un médecin qui vous donnerait une ordonnance sur un petit symptôme (mon nez coule), sans analyser toute la situation. Le risque de se tromper dans la prescription est alors grand…
      Vous pouvez me contacter si vous le souhaitez pour aller plus loin…
      Merci pour les compliments pour ce site que je trouve fort « rustique ».
      Laurent

  47. bonjour,
    j’ai le cash pour acheter un appart, mais vu les taux super interressant, je me demande si il vaut pas mieux emprunter, mais le problème est que je suis allèrgique au CDI, je n’aime pas rester dans la même boite plus d’un an, et j’aime me diversifié professionnellement parlant.
    a votre avis, d’un point de vus emprunt, vaut il mieux signer un CDI, et le rompre à la suite de l’achat de l’appart ou payer le logement comptant ?
    ca sera un premier achat que je compte mettre en location d’ici quelques années

    • Bonjour,

      je ne comprends pas « l’allergie au CDI »… On peut avoir un CDI et démissionner. Le CDI n’empêche pas la liberté de mouvement, et permet de rassurer le banquier quand on veut emprunter.
      Ai-je bien répondu ?

      Laurent

      • Bonjour Laurent,

        J’ai 30 ans, pas d’enfants, et je suis actuellement en création d’entreprise. Ma compagne également, et elle n’a aucun patrimoine. Les premières années s’annoncent difficiles car sur un secteur très concurrentiel où il faut d’abord faire son trou. Suite à plusieurs héritages, j’ai 150 000 € de cash, mais aucun revenus réguliers par ailleurs. Depuis quelques mois, j’imagine acheter cash un appartement en banlieue parisienne et le mettre en location de façon à générer une revenu régulier pendant cette période pleine d’incertitude, puis une épargne. Il faudrait aussi que je garde un peu d’argent de côté pour faire tourner la boîte (de l’ordre de 15 000 €). Des amis et la lecture de cet articles me font réfléchir : peut-être que je devrais trouver une autre solution ? Qu’en pensez-vous ?

  48. Bonjour,
    Après le décès de mon mari, mes deux enfants ont hérité, chacun un quart de propriété nu de notre maison. Moi, j’ai l’autre moitié et l’usefruit entier. Si je vends la maison, et paie leur part (43750 euros chacun), doivent-ils le déclarer comme revenu? En plus, ma belle-mère a donné a chacun des mes enfants un « acompte » sur leur héritage si ma belle-mère décèderai. Elle a fait ça pour m’aider a payer mes dettes après le décès de mon mari (j’étais en surendettement). Que j’ai fait avec l’autorisation (écrite) de mes fils. En total 22500 euros chacun. Si je leur rembourse ça aussi, la même question : doivent-ils les déclarer avec leur impôts de revenus?
    Avec mes salutations
    Lisette Swinnen

  49. Moi j’ai acheté ma maison comptant; je n’ai jamais fait de crédit, parce que j’ai horreur d’avoir un crédit au dessus de ma tête, j’achète toujours comptant, au moins je n’ai jamais de dette.
    Si j’avais pris un crédit immobilier, j’aurais du vivre dans l’appartement ou la maison que j’achetais (je préfère une maison, plus d’indépendance, moins de problème de voisinage), car payer un loyer en plus n’est pas rentable; or je travaillais dans la région parisienne (banlieue Sud) où l’immobilier est très cher (et l’environnement pas terrible), et je n’avais pas envie d’acheter là, je préférais acheter en province; j’ai donc vécu en appartement locatif (que je n’aurais pas voulu acheter); quand j’ai été muté dans la Drôme sur le tard, j’ai d’abord continuer de louer pendant quelque temps (et je payais moins cher pour quelque chose de plus grand) par habitude, et je me suis enfin décidé à acheter; mais là, pas question de faire un crédit, j’ai payé comptant, j’en avais largement les moyens (et sans bouffer toutes mes économies, en conservant un bon matelas); je vis maintenant dans une maison à moi, totalement payée, bien plus grande que ce dans quoi j’ai vécu jusqu’à présent, et même avec un jardin (et même une piscine); et j’ai la campagne juste à côté (et le Vercors pas loin).
    pour moi, l’essentiel était que je sois propriétaire avant d’être retraité, mais il n’y avait pas d’urgence; être propriétaire tôt pour avoir des problèmes ensuite, et ne pas me sentir bien dans ce que j’avais acheté, ne m’intéressait pas.

  50. Bonjour,

    Nous venons d’acheter notre premier bien immobilier à hauteur de 145000€ avec les frais d’agence, de notaire…. le crédit s’élève à 166229€. Nous avons eu un taux à 2.10% sur 25 ans.
    Nous savons pertinemment que c’est un premier bien immobilier et qu’il y en aura un autre d’ici quelques années. (en effet nous aimerions un pavillon mais niveau budget c’était impossible).
    Au bout de combien de temps est-il rentable de revendre le bien immobilier?

    Merci d’avance pour votre réponse

  51. Bonjour,
    Je voudrais vendre ma maison d’une valeur de 60000 euros pour ensuite , faire un apport de 20000 euros pour acheter une maison de 60000/80000 euros est ce possible ?
    Je ne voudrais pas faire de pret-relais ,car je veut garder un peu d’argent pour les travaux au moins 10000 euros .
    Merci

  52. Bonjour

    Demandeur d ’emploi bénéficiant de L ‘ARE depuis janvier 2017 je souhaite acheter ma résidence principale pour un montant total de 155 000 euros. Je dispose de 155 000 euros suite à la vente de ma maison suite à mon divorce. Je préfèrerais bien entendu ne pas tout injecter dans cet achat mais ma banque sans CDI ne veut pas me prêter 40 000 euros que j’aurais gardés par sécurité?
    Vers qui puis je me tourner ?

    Merci

    Cordialement

    • Bonjour,

      sans revenu, il est toujours difficile d’emprunter… sauf si vous avez un patrimoine qui rassure le banquier. Vous pouvez toujours essayer de voir un courtier, avec un mince espoir. La priorité n’est-elle pas de retrouver une activité rémunératrice ?

      La solution de la location n’est-elle pas une piste à envisager jusqu’à ce que vous ayez un emploi ?
      J’espère que ça aide.
      Laurent

  53. Si je devais choisir entre ces deux options, je pense que j’aurais opté pour l’emprunt. Quand on achète en cash, notre réserve de liquidité chute considérablement. Ce n’est pas toujours l’idéal, surtout si on ne dispose pas de grandes économies.

  54. Bonjour, j’aurais voulu acheter une maison cash de 100.000 euros , je ne suis pas acceptée pour un prêt n’ayant plus de travail actuellement. On me conseille de ne pas le faire car on le reporte aux contributions ( impot) mais je me dis que j’économise quand même un loyer tout les mois.
    Qu’en pensez vous?
    Merci

    • Tout ce que vous aurez à payer est la taxe foncière, moins cher qu’un loyer (la taxe foncière n’est payée qu’une fois dans l’année, le loyer est payé tous les mois).

  55. Bonsoir,

    Je souhaite acheter un petit studio de 22m2 pour le louer. Ce sera mon premier achat et je pense le payer cash car je suis actuellement sans poste fixe et ce bien est accessible pour moi (il est à 40 000€ et je peux l’acheter cash en gardant quelques sous de côté).

    Est-ce judicieux ?

    Je suis non imposable pour le moment, cela va-t-il me faire payer beaucoup d’impôts l’an prochain ?

    Par ailleurs, devenir propriétaire d’un logement tout en restant locataire d’un appartement nous enlève-t-il le droit de percevoir des APL en tant que locataire ?

    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *