L’argent, horrible mot…

Beaucoup d’argent

Il y a quelques jours, j’échangeais avec un ancien collègue à propos de l’argent. Rapidement sont remontées toutes les couleurs négatives relatives à ce mot.

A un moment, je lui dis : « L’année dernière, une généreux donateur a versé un gros chèque et sauvé de la disparition l’école alternative pionnière où s’épanouissent quelques-uns de mes enfants . Je regrette de n’avoir pas été le généreux donateur ».

Je reviendrai souvent sur ce thème, car les enjeux de culpabilisation et de camouflage de bien des souffrances sommeillent sous le rejet d’aborder le sujet, sans complaisance, de notre relation à l’argent. Pour moi, c’est une longue histoire pleine de détours. Le mot lui-même serait-il tabou ?

Pour devenir son propre banquier pourtant, je vous proposerai de regarder le mot bien en face, bien profondément. A qui raconte-t-on le plus d’histoires ? A mon avis, c’est à soi-même. Notre petite voix intérieure nous promène, nous balade, et nous lui donnons (trop) souvent crédit – zut un mot d’argent.

Faites « honnêtement » le petit exercice suivant : prenez une feuille de papier, écrivez le mot ARGENT en haut en lettres capitales, bien gros. Surveillez que personne ne vous regarde, on pourrait vous juger d’écrire un mot aussi horrible :-)

Puis travaillez 4 questions :

  • qu’ai-je entendu pendant toute mon enfance sur l’argent ?
  • qu’ai-je interprété sur les message des religions à propos de l’argent ?
  • qu’est-ce que le monde qui m’entoure actuellement dit sur l’argent ?
  • qu’est-ce que les médias disent sur l’argent ?

Je mets en pause…

Faites l’exercice… ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, ting, …

 

Faites vous-même le constat.

Pourtant, j’ai beaucoup aimé la réponse d’un copain à qui je demandais un jour : « pour toi, c’est quoi l’argent ? » et qui m’a répondu : « pour moi l’argent, c’est l’énergie ». C’est la meilleure réponse que j’ai jamais entendue à cette question. Que vaut une voiture sans le carburant ? Le carburant ne sait pas si la voiture emmène des enfants à l’école, va faire un casse dans une banque, part à un mariage ou au travail, se promène au hasard, transporte un blessé, zigzague car le chauffard a plus d’alcool que de sang en circulation. Le carburant s’en fiche, il est neutre. C’est l’intention qui transforme l’énergie en projet.

En définitive, les 2 questions essentielles ne seraient-elles pas :

  • comment est-ce que je gagne mon argent ? suis-je en cohérence, aligné avec moi-même quand le flux arrive sur mon compte en banque ?
  • comment est-ce que je dépense mon argent ? va-t-il nourrir mes objectifs de vie ou s’évapore-t-il dans des sphères éloignées de mon plan ?

Le « combien » n’est-il pas secondaire ? En avoir beaucoup ou peu, quelle importance ? En avoir assez, that is the question. Si vos ambitions sont élevées, il faut rassembler beaucoup d’argent.

Il me souvient la réflexion d’un directeur commercial italien qui au début des années 90 m’avait écouté lui dérouler mes aspirations pour la vie. Il m’avait alors étonné par sa réponse : « ma, Laurent, si tou veux faire tout céla, il té faudra beaucoup d’argent ! » A l’époque, je n’avais pas compris le sens.

« L’argent c’est l’essence de ma voiture », je modifie l’orthographe et j’enlève une paire de lettres « l’argent, c’est le sens de ma voiture »…

Écrivez votre constat en commentaire ci-dessous…

Crédit photo : Anranjuez1404

One thought on “L’argent, horrible mot…

  1. Ton article m’a bien plu. De plus, j’ai adoré la partie : « ma, Laurent, si tou veux faire tout céla, il té faudra beaucoup d’argent ! » ! Sinon, je suis parfaitement d’accord avec lui : le plus important est d’avoir suffisamment d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *